univ

L’activité consistera à constituer et accompagner un groupe d’action-réflexion et de recherche sur l’actualisation de la pratique professionnelle et de la formation dans le domaine du travail social.

Ce groupe aura pour but de diffuser et de transférer les connaissances en alphabétisation à la santé et l’identification et l’adaptation d’instruments de mesure en ce domaine. Il s’agira d’un groupe mixte constitué de travailleurs sociaux en exercice*, d’enseignants ainsi que de documentalistes et d’assistants de recherche.

Il est primordial que le projet définitif et les méthodologies émergent du groupe-même de travail et qu’ils répondent aux préoccupations et aux centres d’intérêt décidés par ses membres.

Le groupe de travail doit être donc vu comme une organisation dotée de capacité d’autogestion qui peut définir ses actions et ses objectifs.

 

Le groupe mènera des actions sur différents fronts de la construction du savoir et de l’apprentissage autogéré


 

  • La réflexion collective (à travers le débat et l’exploration dialogique) ;
  • La formation en séminaires et ateliers ;
  • La recherche-action (l’exploration théorique, la consultation de données/informations, l’élaboration et l’application expérimentale de propositions innovantes) ;
  • L’échange/bilan de ces élaborations et de ces expériences avec d’amples groupes de professionnels et d’universitaires (aux niveaux national et transfrontalier).

 

L’objet de travail du groupe met en relation différentes variables


 

Comme point de départ du travail de ce groupe, nous proposons le débat et le développement du document “La formació en Treball Social a la UdG” (« la formation en travail social à l’UdG-université de Gérone ») qui recueille un ensemble de bases épistémologiques du travail social que veut transmettre cette université**.

 

Objectifs du groupe


 

  1. Élaborer une proposition théorico-méthodologique qui permette d’actualiser, orienter et resignifier l’exercice professionnel et la formation au travail social afin de faire front aux transformations sociales et aux changements des politiques publiques de ces derniers temps.
  2. Discuter de cette proposition avec de larges groupes de professionnels en exercice.
  3. Convertir l’expérience organisationnelle du groupe ainsi que ses productions en un objet d’échange et de débat transfrontalier.
  4. Réaliser une expérimentation de la proposition.
  5. Publier des productions et des propositions.

 

Objectifs de l’université dans la promotion du groupe


 

  • La promotion de ce groupe doit permettre la mise à l’épreuve d’une formule d’amélioration de la connexion/lien de l’université avec les groupes de professionnels de référence. Il est couramment admis que les centres de formation supérieure ou universitaire ont des difficultés à l’heure de créer des liens étroits d’influence mutuelle avec le monde professionnel, que l’université vit le dos tourné aux besoins et à l’exercice des professionnels ou qu’elle est dans sa bulle ;
  • Le fonctionnement de ce groupe doit être un exemple et un modèle alternatif de transfert de connaissances et de compétences technico-scientifiques de l’université vers les groupes professionnels auxquels celles-là font défaut. Le groupe professionnel des travailleurs sociaux qui nous concerne ici a des difficultés soit dans ses interventions, soit dans la recherche et la production de connaissances/informations qui rendent visibles les problématiques qu’il traite. Ces professionnels manifestent souvent le désir de participer à des activités universitaires de recherche/action mais rencontrent des obstacles liés au cadre formel de l’université (masters, doctorats, recherches administratives. Etc.). Par ailleurs, ces professionnels souvent soumis à un exercice psychologiquement épuisant, ont besoin de formations qui leur permettent de redonner d’une part du sens à leur action et d’autre part, de perfectionner celle-ci. Les expériences collectives de recherche-action autogérée peuvent devenir de puissants outils d’analyse des situations qu’ils vivent ou qu’ils traitent ainsi que de très efficaces instruments d’apprentissage.
  • Apporter l’expérience des propres membres du groupe à la formation des étudiants de la licence en travail social. Dans la mesure du possible, les membres du groupe, leurs expériences professionnelles et les apprentissages du groupe-moteur des activités de transmission/formation universitaire seront introduits dans la licence en travail social de l’UdG à travers l’organisation d’activités spéciales (ateliers, conférences, journées, etc.).

 

* Tout particulièrement des services sociaux de base ou des services de premiers soins.
** Ce document (en espagnol) peut être consulté sur le site de l’UdG

 

L’équipe dédiée à l’activité « Université et réseaux professionnels : théorie et pratique en travail social »


 

    

 

Porteur d’activité : Josep Manel BARBERO – Université de Gérone

L’équipe activité : Josep Manel BARBERO (Université de Gérone) et Imma QUINTANA (Consell Comarcal de l’Alt Empordà)