réseaux

Les rencontres entre professionnels qui se sont déroulées dans le cadre du montage du projet ProspecTsaso ont révélé :


 

  • l’existence d’une faible coordination entre les professionnels locaux de l’intervention sociale dans l’espace transfrontalier où des populations ayant une activité professionnelle de l’autre côté de la frontière sans y résider, ne savent pas comment accéder à certains services, dispositifs et circuits auxquels elles ont droit ;
  • l’absence de connaissances détaillées de ces professionnels, sur la législation, les réseaux professionnels, les ressources et les services publics ;
  • l’absence de données pour aider à évaluer la situation socio-économique du territoire transfrontalier ;
  • le manque de connaissances sur les services, les ressources et les projets d’intervention sociale qui opèrent des deux côtés de la frontière ;
  • le faible niveau de coopération entre les services publics locaux au niveau transfrontalier dans les cas d’intervention d’urgence sociale.

 

Objectifs de l’activité


 

  • renforcer et de structurer la relation entre les professionnels des différents services publics locaux opérant dans le domaine de l’action sociale des deux côtés de la frontière ;
  • promouvoir une plus grande sensibilisation des services et aux méthodologies d’intervention mises en œuvre par les services sociaux locaux et services spécialisés en intervention sociale afin d’améliorer le niveau de connaissances et de compétences professionnelles et de répondre aux besoins et attentes des populations les plus vulnérables ;
  • identifier les bonnes pratiques dans le territoire transfrontalier qui incorporent des éléments de l’innovation sociale avec des impacts positifs sur les populations les plus vulnérables pour améliorer les compétences des professionnels ;
  • tenir compte des ressources et des services sociaux impliqués dans le territoire et leurs missions ;
  • examiner les protocoles d’intervention dans des situations de risque ou des situations exceptionnelles telles que l’accueil des réfugiés.

 

Le secteur social et de la santé est un domaine d’opportunités pour la coopération transfrontalière (Livre blanc de l’Eurodistrict, pour un avenir transfrontalier (MOT et Université de Gérone, 2008)). Le diagnostic social est un outil nécessaire qui devrait permettre de comprendre les similitudes, les différences et les complémentarités qui se manifestent dans le domaine des politiques sociales sur le territoire transfrontalier.

De même, l’objectif de cette activité est de renforcer les axes de travail et de coopération identifiés dans le Livre blanc. D’autre part, le développement d’un diagnostic social transfrontalier deviendra stratégique pour le réseau professionnel qui travaillera sur le projet « ProspecTsaso » en facilitant l’échange d’informations avec un instrument technique pertinent, qui permettra le transfert de données statistiques, d’expérience et de connaissances sur les meilleures pratiques des deux côtés de la frontière. L’identification et la connaissance des bonnes pratiques faciliteront leur transfert à d’autres zones du territoire transfrontalier ayant des problèmes et des besoins sociaux similaires. En ce sens, il est jugé approprié d’améliorer la connaissance des besoins et de la prestation des services et des ressources dans la zone transfrontalière.

 

Il est prévu d’organiser :


 

  • des séminaires spécialisés pour promouvoir la mobilité des professionnels des deux côtés de la frontière, afin d’approfondir la compréhension de chaque institution (services, méthodes de travail, résultats et évaluations qui sont développées dans chaque domaine) ;
  • des sessions d’immersion professionnelle dans les services sociaux pour faire avancer le processus d’élaboration des protocoles communs d’intervention spécifique.

 

Ces événements ont pour objectifs de faciliter une compétence et une expertise transfrontalières dans les domaines d’intervention suivants :


 

  • la protection des enfants ;
  • l’accès aux droits des personnes non communautaires (effets de frontière) ;
  • les programmes de prévention existants pour les adolescents à risque d’exclusion dans les zones transfrontalières (effets de frontière) ;
  • la prévention de l’isolement et de l’abus chez les personnes âgées dans les communautés rurales dans les zones transfrontalières ;
  • la médiation communautaire avec des personnes d’origine immigrée en transit dans les zones transfrontalières (effets de frontière).

 

L’équipe dédiée à l’activité « Dynamiser les réseaux professionnels et permettre l’amélioration des interventions sociales sur le territoire transfrontalier »


 

                           

 

Porteurs d’activité : Imma QUINTANA et Roger LOPEZ – Consell Comarcal de l’Alt Empordà

L’équipe activité : Imma QUINTANA (CCAE), Roger LOPEZ (CCAE), Marion VERNAY (Coordinatrice projets transfrontaliers et européens – IRTS Perpignan) et Mònica GUERRERO-ROSSET (Référente pédagogique sur les actions transfrontalières – IRTS Perpignan).