addiction

Quels professionnels et quelles formations pour la prise en charge et l’empowerment des publics sous addiction ainsi que des malades de maladies chroniques et leurs familles ? Construction d’un réseau transfrontalier des acteurs de la prise en charge des publics sous addiction.

Cette activité consiste à construire un réseau transfrontalier d’acteurs institutionnels, professionnels et de la recherche sur un axe Perpignan Barcelone autour du concept de réduction des risques dans les conduites addictives liées à l’usage de substances psycho actives.

L’activité doit permettre de porter à la connaissance des acteurs français et réciproquement les cadres règlementaires respectifs dans le domaine des politiques publiques portant sur la réduction des risques en matière d’usage de substances psycho actives, de construire de l’interconnaissance dans le domaine professionnel par l’identification des acteurs, le partage de pratiques professionnelles, l’apport des connaissances académiques. En France, la politique de réduction des risques a pour objet de réduire les risques et de prévenir les dommages que l’usage de drogues peut occasionner chez les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas s’en abstenir.

Cette politique a connu en France, en 2016 une avancée significative avec l’arrêté du 22 mars 2016 portant approbation du cahier des charges national relatif à l’expérimentation d’espaces de réduction des risques par usage supervisé, autrement appelés « salles de consommation à moindre risque ». En Espagne, ce dispositif est plus rodé. Barcelone dispose d’un dispositif de salle de Consommation à Moindre Risque (SCMR).

Cette activité aura aussi un objectif formatif pour les professionnels du CAARUD de Perpignan qui bénéficieront de voyages d’étude en Catalogne sur ce dispositif. Cette action cherche à soutenir l’organisation d’un groupe pilote (12 personnes maximum) formé par des chercheurs de l’université et des professionnels de l’intervention sociale qui travaillent avec le public toxicomane.

Ce groupe aura à construire de l’interconnaissance sur la mobilité transfrontalière des usagers de substances psycho actives à identifier les acteurs de la prise en charge de ces personnes, les expériences innovantes en cours et enfin à l’issue du programme de construire un réseau transfrontalier permettant d’optimiser territorialement la politique de réduction des risques.

 

Objectifs de l’activité


  • Identifier les logiques territoriales d’actions et d’accompagnement ;
  • Optimiser la coopération des acteurs dans le domaine de la formation, par des voyages d’étude pour les professionnels français en Catalogne (Barcelone) ;
  • Créer une plaquette d’information transfrontalière des acteurs et structures de prise en charge des publics concernés.

L’équipe dédiée à l’activité « Prise en charge et empowerment des publics sous addiction »


 

 

Porteur d’activité : Ousmane NDIAYE – Association Joseph Sauvy