Le projet européen « ProspecTsaso » comprend cinq grandes actions thématiques au sein desquelles seront développées trente activités de formation, de recherche, d’expérimentation et d’animation des réseaux professionnels de part et d’autre de la frontière :

  1. Lutter contre les discriminations et favoriser l’inclusion ;
  2. Appréhender et coordonner les parcours de vie ;
  3. Observer, analyser et accompagner les transformations de l’action publique et les mutations des formations ;
  4. Promouvoir la santé et prévenir les risques ;
  5. Valoriser et diffuser l’information.

Action 1 : Lutter contre les discriminations et favoriser l’inclusion

Les activités au sein de cette action vise à renouveler les postures professionnelles et scientifiques afin de rendre plus efficace la lutte contre les discriminations et les processus d’inclusion sociale des publics spécifiques de l’intervention sociale. Elles ont pour objectifs de :

  • diagnostiquer la mobilité des publics ciblés par l’action et liée à l’effet-frontière ;
  • expérimenter des capacités et créer des compétences pour optimiser des processus d’inclusion dans la zone éligible ;
  • élaborer des pratiques innovantes d’accompagnement social ;
  • comparer des modalités d’intervention et transférer des compétences dans le cadre de l’accueil de mineurs étrangers.

 

Action 2 : Appréhender et coordonner les parcours de vie

Cette action cherche à saisir les parcours trans-générationnels et transfrontaliers et à permettre un travail sur les compétences acquises et ou transférables afin de renforcer les pratiques d’intervention. Elle a pour objectifs de :

  • valoriser les parcours originaux et les dispositifs d’appui d’insertion en direction des jeunes de la zone éligible ;
  • impliquer les usagers des services sociaux dans les formations initiales et continues des intervenants sociaux, afin de mieux adapter les formations aux particularités vécues et aux parcours ;
  • coordonner l’intervention sociale dans la transfrontalité ;
  • favoriser l’interconnaissance entre professionnels de l’intervention sociale avec les publics jeunes et personnes âgées au sujet des protocoles d’accompagnement liés à la santé, aux dispositifs de politiques de la jeunesse, à la prévention, détection, intervention en cas d’abus sur les personnes âgées.

 

Action 3 : Observer, analyser et accompagner les transformations de l’action publique et les mutations des formations

Cette action a pour but de vérifier l’adéquation entre les systèmes de formation, la recherche, l’animation des réseaux professionnels et les compétences des professionnels (actuels et futurs), ainsi que leur capacité à s’intégrer dans le marché du travail. Elle a pour objectifs de :

  • favoriser la mobilité des étudiants formés à l’intervention sociale de niveau V à niveau 1 ;
  • développer l’offre de stage transfrontalière sur la zone éligible ;
  • créer un certificat optionnel pour les étudiants en formation initiale ;
  • analyser les parcours de professionnalisation des diplômés en intervention sociale afin de rendre visible la gestion territoriale de l’emploi et des compétences sur la zone éligible ;
  • comparer les formes d’emploi et les modes de gouvernance des services, des associations, des réseaux de l’intervention sociale et sociosanitaire afin de révéler les pratiques inspirantes, de proposer modes de travail communs.

 

Action 4 : Promouvoir la santé et prévenir les risques

Les activités ont pour objectifs :

  • l’échange de méthodologies pluridisciplinaires entre les acteurs de la santé sur la zone éligible ;
  • l’étude des problématiques de santé des séniors dans la zone transfrontalière de montagne afin de mieux coordonner les offres de services ;
  • la création d’un module de formation initiale et continue portant sur la santé psychique des publics migrants dans la zone éligible.

 

Action 5 : Valoriser et diffuser l’information

Chacune des activités produit des ressources alimentant trois maisons virtuelles transfrontalières sur le site ProspecTsaso :

  • la Maison de la formation ;
  • la Maison de la recherche ;
  • la Maison de l’animation des réseaux professionnels.

Elles structureront la production des réalisations du projet en trois domaines complémentaires. Leurs contenus résulteront de la sédimentation du travail de coopération, afin de faire monter en compétences transfrontalières les formateurs, les chercheurs, les professionnels et les étudiants travaillant sur cette zone.